Isolation thermique par l’extérieur

Une isolation thermique et acoustique performante :

Le bois a naturellement des vertus intéressantes en matière d’isolation : très bon isolant contre le bruit extérieur, il présente l’avantage de conserver aussi bien la chaleur que la fraîcheur. Mais les performances globales d’isolation thermique de la maison ossature bois dépendent, avant tout, des matériaux isolants auxquels la structure porteuse sera combinée. Associez donc l’ossature bois à des isolants à haute performance thermique et acoustique pour un confort maximum.

Une isolation thermique sans perte d’espace intérieur :

Véritable intérêt d’une maison bois : à épaisseur de mur équivalente à celle d’une maison traditionnelle, une maison bois est mieux isolée. La structure porteuse dont les montants sont espacés de 40 ou 60 cm permet de mettre en œuvre l’isolant calé dans l’ossature (sections 120 à 150 mm). Au final, on peut donc placer jusqu’à 20 ou 25 cm d’isolant contre 8 à 16 cm dans une maison classique. Les parois gagnent ainsi en performance thermique globale et peuvent donc permettre la réalisation d’une maison passive ou une maison basse consommation.

Une isolation thermique à combiner à un système d’évacuation de la vapeur d’eau :

Contrairement aux idées reçues, le bois offre une réelle garantie de pérennité et de solidité. Mais il ne doit pas stocker d’humidité au risque de subir une détérioration par pourrissement. Comme en maison traditionnelle, on associera l’isolation thermique à une ventilation maîtrisée et pour éviter tout risque de condensation et de moisissure on choisira un système d’isolation intégrant des membranes et des écrans perméables à la vapeur d’eau permettant également de maîtriser l’étanchéité à l’air du bâti.

Consultez également :